MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE SAMEDI 14 AVRIL 2018 SUR LE THÈME : « Non pas nos œuvres, mais la faveur imméritée de Dieu »

« En effet, le péché n’aura pas de pouvoir sur vous, puisque vous n’êtes plus sous la loi mais sous la grâce »

        DSC01927                                                                                                                                                                                                               (Romains 6 :14)

RHEMA DU JOUR : Le péché n’est plus votre maître car vous ne vivez plus sous les exigences de la Loi. Dorénavant, vous vivez dans la liberté de la grâce de Dieu. Dès aujourd’hui, vous pouvez vivre dans la liberté qu’apporte la grâce infinie de Dieu, sa faveur imméritée. La grâce est libératrice. Elle libère du manque, de la peur, des addictions, du poids de la culpabilité, de toutes les malédictions et de tous les péchés. Demandez-vous ceci : Croyez-vous dans votre cœur que Jésus-Christ est votre Sauveur, l’avez-vous accepté comme votre Seigneur ? Si votre réponse est oui, alors vous êtes un chrétien né de nouveau, votre justice est scellée par le sang de Jésus et vous pouvez avoir l’assurance éternelle que vous irez dans la présence de Dieu, au Ciel ! Vous êtes sauvé et rendu juste par la grâce au moyen de la foi, mais il se peut que, de temps en temps, vous commettiez encore des erreurs, des péchés, que vous cédiez à la tentation. Mais le fait de pécher ne peut plus faire de vous un pécheur. Vous avez été racheté et sauvé par le sang de Jésus. En Lui, vous demeurez la justice de Dieu même lorsque vous fautez car votre justice n’est pas le résultat de votre droiture, mais de ce que vous croyez. Elle est le don de Dieu, impossible à acquérir au travers de votre obéissance, de vos bonnes actions ou même de votre perfection. Voilà pourquoi vous pouvez avoir l’assurance éternelle d’être sauvé par Jésus-Christ, non pas vos propres œuvres ! Même si à la croix Jésus nous avons tous rachetés du péché, Il ne nous a pas rachetés de la tentation ni l’action de pécher. Si vous en douter, citez-moi le nom d’un seul ami chrétien qui vit sur cette planète et qui n’est jamais tenté ou qui ne pèche plus. Si notre salut ou notre justice dépendaient de nos actions, tout espoir serait perdu ! Remercions Dieu que l’espoir est inébranlable pour notre salut repose sur Jésus, et sur Lui seulement ! Lorsque vous cesserez de faire et que vous commencerez à dépendre de la faveur de Dieu, vous verrez des résultats que Jésus seul peut produire. Que Dieu vous bénisse !

Une bonne déclaration : Le péché et satan sont synonymes. Satan ne me dominera pas. Tout ce qui vient du diable (maladie, infirmité, mauvaises habitudes) n’a aucun pouvoir sur moi. Jésus est mon Sauveur et Seigneur.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE DIMANCHE 08 AVRIL 2018. THÈME : « Recevoir à force de croire »

« C’est pourquoi je vous dis : « Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir…Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez »

                                                                                                                                               (Marc 11:24 ; Matthieu 21:22)

RHEMA DU JOUR : Croire qu’on peut naître de nouveau et devenir une nouvelle créature est le plus grand des miracles. Si vous avez déjà exercé votre foi pour cela, vous pouvez croire pour la guérison. Vous avez déjà cru pour le plus grand miracle qui soit. Les croyants ont déjà la foi. Ceux qui sont sauvés ont la foi. Voilà ce que nous sommes – des gens qui sont sauvés, des croyants. Ce qui empêche le plus les gens de recevoir leur guérison – on pourrait même l’appeler l’ennemi numéro un de la guérison- c’est de ne pas savoir que c’est la volonté de Dieu de guérir. Habituellement, c’est l’obstacle qu’il faut affronter pour que les gens puissent être guéris. On doit leur faire comprendre que Dieu désire les guérir. Notez le verset 24 en particulier où Jésus parle de la prière. Quand vous priez, croyez que vous recevoir la guérison. Quand vous priez, il faut croire que vous recevez votre guérison, et alors, vous serez guéri. Quand obtiendrez-vous votre guérison ? Après avoir cru que vous la recevez. Quand croyez-vous recevoir votre guérison ? Avant de l’avoir ! La Bible dit dans Ephésiens 2 :8 que « c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la FOI… » En effet, c’est ce qui y est écrit. Quand vous priez, croyez que vous avez votre guérison et vous l’aurez. Jésus avait dit : « Tout ce que vous demanderez par la prière, vous le recevrez. On aurait TOUT automatiquement, n’est-ce pas ? « TOUT » comprend la guérison. Pourquoi va-t-il ajouté ces deux petits mots : « avec foi » ? C’est parce que la promesse n’aboutit pas sans elle. Il faut la foi, la foi, la foi ! Dites ceci à haute voix : « Je crois, j’ai la foi » Il ne devrait donc pas être difficile pour vous de croire, n’est-ce pas ? Que Dieu vous bénisse !  

 Une bonne déclaration : Je crois, j’ai la foi. Quand je prie, je crois que je reçois la guérison.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE SAMEDI 31 MARS 2018 SUR LE THÈME : « Utilisez vos paroles pour trans-former la situation »

« Car elle se disait : Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie »

                                                                                                                           (Marc 5 :28)

RHEMA DU JOUR : Les Ecritures nous rapportent l’histoire d’une femme qui a été malade pendant de longues années. Elle a consulté les meilleurs médecins, dépensé tout son argent en essayant d’aller mieux, mais rien ne l’a soulagée. Un jour, elle a appris que Jésus allait venir en ville. La Bible nous dit, « Elle se disait en elle-même ». Elle ne se disait pas, « Je ne m’en remettrai jamais. Je n’arrive pas à croire que cette maladie me touche, je n’ai jamais de chance. » Au contraire, elle se répétait, « Si j’arrive jusqu’à Jésus, je sais qu’Il me guérira ». Au milieu des pires difficultés, elle prophétisait la victoire. Tout au long de la journée, elle répétait, « Ma guérison est en route, de beaux jours m’attendent ». Lorsqu’elle a essayé d’approcher de Jésus, il y avait une grande foule, mais elle ne s’est pas plainte, elle ne s’est pas découragée et elle se répétait, « C’est mon moment. La situation va changer en ma faveur. » Puis elle le disait…plus, elle s’approchait. Enfin, elle L’a approché suffisamment pour toucher le bord de Son vêtement, et elle a été guérie instantanément. Remarquez le principe en action ici : vous vous rapprochez de ce que vous répétez constamment. Peut-être que vous êtes malade et que vous allez mal. Cependant, chaque fois que vous affirmez, « Je suis en bonne santé. Je suis fort, je vais de mieux en mieux », vous vous avancez de plus en plus vers votre guérison, vers la restauration et la victoire. Attention, il y a quand même une contrepartie. Ce principe fonctionne pour ce qui est positif et pour ce qui est négatif. SI vous répétez à longueur de temps, je souffre du dos depuis deux ans. Je ne pense pas aller mieux un jour ». Vous vous dirigez alors vers plus de maladie, plus de souffrance ». Si vous changez votre discours, ce que vous voyez changera. Que Dieu vous bénisse !

Une bonne déclaration : Je suis en bonne santé. Je suis fort, je vais de mieux en mieux.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE MARDI 27 MARS 2018 SUR LE THÈME : « La bénédiction de l’alliance »

29512764_1997718450257639_8764576255180124032_n« Vous servirez l’Eternel, votre Dieu, et Il bénira votre pain et vos eaux, et j’éloignerai la maladie du milieu de toi. Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours »

                                                                                                                                                        (Exode 23 :26)

RHEMA DU JOUR : Tant que les enfants d’Israël restèrent fidèles à l’alliance, ils ne furent pas malades. Personne ne mourut prématurément tant que le peuple respecta l’alliance : aucun bébé, aucun adolescent, aucune personne âgée. Comme la maladie avait été éloignée du milieu d’eu, ils jouissaient de la bonne santé, et s’endormaient à la fin de leurs jours. Au moment de mourir, ils imposaient les mains à leurs enfants pour les bénir, se couchaient, rendaient l’âme et rentraient à leur demeure céleste. Quel rapport cela a-t-il avec nous ? Dieu est le même aujourd’hui. La Bible dit qu’il ne change pas. Dieu était opposé au péché sous l’Ancienne Alliance (Ancien Testament) et il l’est toujours sous la Nouvelle (Nouveau Testament). L’Eternel s’opposait à la maladie sous l’Ancienne Alliance et son attitude n’a pas changé dans le Nouveau Testament. Il a pourvu à la génération sous l’Ancienne Alliance, aussi bien que sous la Nouvelle ! Que Dieu vous bénisse !

Une bonne déclaration : J’aime le Seigneur. Je sers Dieu en tant que croyant de la Nouvelle Alliance. Jésus a écarté la maladie du milieu de moi. S’il tarde à revenir, je remplirai le nombre de mes jours à son service.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE SAMEDI 24 MARS 2018. THÈME : « Sauvés par la grâce au moyen de la foi »

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi… »

                                                                                                            (Ephésiens 2 :8)

RHEMA DU JOUR : Nous sommes sauvés par la grâce au moyen de la foi (Ephésiens 2 :8). Toute délivrance et tout salut que nous connaissons sont liés à l’unique grâce de Dieu. Si Dieu résiste aux orgueilleux et fait plus de grâce aux humbles, cela veut dire que nous n’obtenons rien de Dieu quand nous n’avons pas accès à Sa grâce. Or l’orgueil obstrue tout accès à la grâce ! Le destin de tout homme est lié à l’abondance de grâce qu’il reçoit de Dieu, et non des efforts qu’il déploie. Alors, si vous n’avez pas accès à la grâce, vous ne pouvez pas relever la tête. C’est par la foi que l’on se connecte à la grâce. La foi est cette force toute puissante du monde spirituel capable de sortir l’homme du trou de l’enfer pour le translater vers le glorieux domaine des lieux élevés ! La foi est notre réaction positive face à la grâce de Dieu. Cela signifie simplement que la foi est notre réaction positive par rapport à quelque chose que Dieu a déjà accompli. Si nous n’avons pas foi dans ce que Dieu a accompli, indépendamment de nous, alors nous n’avons pas la véritable foi biblique : c’est une confiance dans les œuvres. Que Dieu vous bénisse !  

 Une bonne déclaration : J’ai été sauvé par la grâce par le moyen de la foi, qui est un don de Dieu.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE VENDREDI 23 MARS 2018. THÈME : « L’équilibre entre la grâce et la foi »

« Car c’est la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie »

                                                                                                                     (Éphésiens 2 :8-9)

RHEMA DU JOUR : Dans la Bible, la grâce et la foi font partie des doctrines les plus importantes et les plus enseignées ; pourtant ces deux vérités sont rarement associées. En fait, de nombreuses personnes les considèrent comme opposées. Les extrémistes de la grâce ont tendance à penser que la foi n’est pas très utile, que tout dépend de la grâce de Dieu. A l’opposé, ceux qui sont « pour la foi » ne laissent pas de place à la grâce divine. C’est seulement en combinant ces deux puissants éléments que l’on atteint la vérité. La foi et la grâce sont comme le chlorure et le sodium. Ils sont tous deux toxiques. Consommer l’un de ces éléments en quantité suffisante est mortel. Pourtant, si on les mélange, intelligemment on obtient du chlorure de sodium – du sel de table. On ne peut pas vivre sans le sel. C’est la même chose avec la grâce et la foi. La grâce est importante mais si on se concentre dessus en excluant la foi, la balance sera déséquilibrée et les problèmes vont commencer. La foi ne vient de vous selon Ephésiens 2 :8. Paul ne parle pas de la grâce, car chacun sait que la grâce ne vient pas de nous, il dit que la foi par laquelle vous êtes sauvés ne vient pas de vous. Ce n’est pas une foi humaine ; c’est Dieu qui l’a donnée aux pécheurs. Et comment Dieu donne-t-Il au pécheur la foi pour être sauvé ? Romains 10 :17 : « Ainsi la foi vient de ce que l’on attend, et ce que l’on entend vient de la Parole de Dieu. » Que Dieu vous bénisse !  

 Une bonne déclaration : Je suis sauvé par grâce au moyen de la foi.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE JEUDI 22 MARS 2018. THÈME : « Atteindre la foi la plus élevée »

« Justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient… »

                                                                                                                   (Romains 3 :22)

RHEMA DU JOUR : Pour remporter la victoire dans tous les domaines de la vie, c’est-à-dire atteindre la foi la plus élevée, nous devons connaître la réalité de notre justice en Christ. Si vous êtes en Christ, si vous Le connaissez comme votre Sauveur personnel, VOUS AVEZ LA FOI ! Si vous dites que vous n’avez pas de foi, vous faites Dieu menteur. La Bible nous dit que nous avons la foi. Le problème, c’est que plusieurs d’entre nous ont une foi qui est faible. Voilà pourquoi ça ne marche pas. Quand une batterie est faible, elle ne peut faire démarrer une voiture, et il en est de même d’une foi faible qui ne peut faire marcher les choses dans votre vie, spirituellement. Vous devez avoir une FOI FORTE si vous voulez jouir du meilleur que Dieu a à offrir et qui vous est disponible. Dieu veut que vous ayez le meilleur, et cela vous est déjà accessible par la foi. Quand vous commencez à acquérir, une FOI FORTE, les choses commenceront à s’arranger dans votre vie spirituelle. Si vous êtes chrétien, Dieu vous a donné le don de justice. Il vous a déclaré juste.  Que Dieu vous bénisse !  

 Une bonne déclaration : Je suis juste parce que Dieu m’a rendu juste, et à cause de cela, de Sa justice, je suis plus que vainqueur.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE MERCREDI 21 MARS 2018 SUR LE THEME : « Les enfants, un cadeau »

« …Ce sont le26166134_1906256989403786_5469662145373828684_n copys enfants que Dieu a accordés à ton serviteur »

                                                                         (Genèse 33 :5)

RHEMA DU JOUR : En ce jour d’anniversaire de ma fille (4ème de la famille), j’aimerai partager avec vous la bénédiction de la Parole de Dieu sur le thème : « Les enfants, un cadeau ». Nous les appelions « nos enfants », mais nous avons toujours su qu’ils ne nous appartenaient pas vraiment. Ils étaient un cadeau de Dieu. Il nous les avait confiés pour de brèves années jusqu’à ce qu’ils fondent eux aussi leur propre famille. Si vous avez des enfants, par la grâce de Dieu, nous avons six enfants, ne perdez jamais de vue le fait que c’est Dieu qui vous les a donnés. Lorsqu’Esaü a rencontré son frère Jacob suite à plusieurs années de séparation, il lui demanda « Qui sont ceux que tu as là ? La réponse de Jacob nous en dit long : « Ce sont les enfants que Dieu a accordés à ton serviteur » (Genèse 33 :5). Esaïe, qui élevait sa famille dans une société qui avait en majorité oublié Dieu, déclara courageusement : « Me voici, moi et les enfants que l’Eternel m’a donné » (Esaie 8 :18). Nos enfants sont un cadeau de Dieu et, un jour, nous aurons à lui rendre compte de la façon dont nous les aurons élevés. Tout comme Dieu nous a donné le mariage, Il nous a aussi donné une famille. Joyeux anniversaire ma fille Eunice Kumbi Kapitao (EKK l’américaine) en ce jour du mercredi 21 mars 2018 où tu totalises 25 ans, ton jubilé d’argent. Nous tes parents, couple influent « libala eza bien », ne pourront jamais manquer de témoigner et exprimer notre gratitude au bon Dieu, qui a fait que tu fêtes pour la première fois, loin de ta famille, aux Etats-Unis, ton anniversaire d’âge, Que Dieu te comble de longs jours, comme aussi à ceux qui fêtent leur anniversaire aujourd’hui : A Lui soit la gloire au nom de Jésus !

Une bonne déclaration : Voici, des fils sont un héritage de l’Eternel, les enfants sont une récompense qui nous vient de Lui (Psaumes 127 :3).

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE MARDI 20 MARS 2018 SUR LE THEME : « Comment Dieu regarde les ministères »

« L’Eternel dit à Aaron : Tu ne posséderas rien dans leur pays et il n’y aura point de part pour toi au milieu d’eux ; c’est moi qui suis ta part et ta possession au milieu des enfants d’Israël. Je donne, comme possession aux fils de Lévi, toute dîme en Israël pour le service qu’ils font, le service de la tente d’assignation »

                                                                                                                  (Nombres 18 :20-21)

RHEMA DU JOUR : On peut se faire une idée de la nature et de la et de la pensée de Dieu en examinant les types et les ombres de l’Ancien Testament. Dans l’Ancienne Alliance, les Lévites détenaient les fonctions de prêtres et accomplissaient toutes les tâches du sacerdoce. Certains étaient des « souverains sacrificateurs ». Ils servaient plus longtemps que les autres que nous pourrions appeler de « simples prêtres ». Les sacrificateurs lévitiques ne servaient que vingt ans. ( de l’âge de trente à cinquante ans) avant de prendre la retraite. Et Dieu fit le nécessaire pour leur assurer la sécurité financière dans la retraite. Le peuple donnait la dîme aux Lévites et les payait (Nombres 18 :20-21). Ils possédaient du bétail et des terres et jouissaient d’un soutien abondant. Nous voyons que le plan de Dieu pour le soutien du ministère était assuré par le moyen des dîmes. Que Dieu vous bénisse !

Une bonne déclaration : Le peuple donnait la dîme aux Lévites et les payait.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !

MÉDITATION JOURNALIÈRE DE CE LUNDI 19 MARS 2018 SUR LE THÈME : « Honorer le ministère du pasteur »

« J’ignorais que cet homme-là fut le souverain sacrificateur, car je sais bien qu’il est écrit : Tu n’insulteras pas le chef de ton peuple »

     (Actes 23 :5)

RHEMA DU JOUR : Galates 6 :6 : « Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse participer à tous ses biens celui qui l’enseigne » établit le principe d’honorer le ministère du pasteur. Dans le Nouveau Testament, nous trouvons l’illustration d’un homme qui honorait la fonction du souverain sacrificateur. Au livre des Actes, l’apôtre Paul fut entendu par le sanhédrin et le souverain sacrificateur ordonna que Paul fut battu ? En d’autres termes, quelqu’un frappa Paul. Le souverain sacrificateur n’était pas habillé en grand-prêtre, et Paul ignorait qui il était. Paul s’exclama ; « Dieu te frappera, muraille blanchie. Tu es assis pour me juger selon la loi, et tu violes la loi en ordonnant qu’on me frappe. » (Actes 23 :3). Un témoin s’écria : « Tu oses injurier le grand-prêtre de Dieu » (Actes 23 :4). Sans délai, Paul fit preuve de son respect pour la fonction (et non pour l’homme qui avait fauté) en s’excusant : « J’ignorais que cet homme-là fut le souverain sacrificateur, car je sais bien qu’il est écrit : Tu n’insulteras pas le chef de ton peuple » (Actes 23 :5). En effet, Paul expliquait : « Si j’avais su qu’il était le grand-prêtre, je n’aurais pas dit cela ». Pourquoi ? Parce que Paul avait de l’estime pour la fonction de souverain sacrificateur. Dans l’Ancienne Alliance, les Lévites détenaient les fonctions de prêtres et accomplissaient toutes les tâches du sacerdoce. Certains étaient des « souverains sacrificateurs ». Ils servaient plus longtemps que les autres que nous pourrions appeler de « simples prêtres ». L’honneur accordé au ministère du pasteur, ainsi qu’à l’homme qui l’assure, nous fait prospérer. Que Dieu vous bénisse !

Une bonne déclaration : J’honore le ministère du pasteur, ainsi qu’à l’homme qui l’assure et cela me fait prospérer.

Par le Professeur-motivateur, Archevêque Coach Dr. KAPITAO MBOMBE, Mentor. Numéro de contact : +243999937079 /895557042/818120092

Adresse de l’Eglise Rhema « l’Amour triomphe toujours » : Croisement des avenues Gambela et Banalia n° 34 dans la Commune de Kasa-Vubu, 2ème parcelle, après l’avenue Gambela. Jours de culte : Chaque mardi et chaque Jeudi de 16h30’ à 19h et chaque dimanche, premier culte de 7h à 9h30 et 2ème culte de 9h30 à 11h. Rendez-vous à ne pas manquer et soyez les bienvenus !