Le miracle est dans ta bouche

Ecritures : Proverbes 29 :11 ; Matthieu 5 :37 ; 2 Corinthiens 4 :13

Vérité fondamentale : Dites ce que vous désirez voir arriver et ne dites pas ce que vous craignez de voir arriver.

Si vous n’avez rien à dire de vrai, point n’est besoin de mentir. Si vous ne pouvez rien dire de positif, vous avez au moins la possibilité de vous taire. Vous n’êtes pas obligé de dire quoi que ce soit, tant que vous n’avez pas appris à faire une confession positive. « L’insensé étale tous ses sentiments, mais le sage se retient de montrer les siens » (Proverbes 29 :11).

Que faire entre le moment où vous parlez et celui où vous recevez. Supposons que vous avez mal à la cheville, de deux choses l’une, où vous pouvez dire « je suis guéri parce que la parole de Dieu dit que je suis guéri », ou bien alors : « Ma cheville me fait mal, mais je crois qu’lle est guérie, parce que la Parole de Dieu ne ment pas ». Vous pouvez aussi dire que vous ne vous préoccupez pas de l’état de votre cheville, mais de ce que la Parole de Dieu dit à ce sujet, et elle dit qu’elle est guérie. Puisqu’il ne vous est évidemment pas possible de dire que votre cheville ne vous fait pas mal, vous n’avez pas besoin de faire de commentaires (autres que ceux de l’Ecriture proclamant la guérison), à moins, bien sûr, que quelqu’un ne vous demande avec insistance si vous souffrez. Le désir de Dieu est de nous voir dire la vérité, quelles que soient nos raisons.

« Car la Parole de l’Eternel est droite, et toute son œuvre s’accomplit avec fidélité » (Psaume 33 :4). Jésus dit : « Que votre parole soit oui, oui, non, non : ce qu’on y ajoute vient du malin » ( Matthieu 5 :37) . En d’autres termes, dites ce que vous désirez voir arriver, et ne dites pas ce que vous craignez arriver. La ruse de satan c’est d’avoir amener le Corps de Christ à prier ses craintes au lieu de prier sa foi. Cette liste de « Plus jamais ça » se base sur un passage de Romains 10 :8-10 : « Que dit-elle donc ? La Parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur.

Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut ». Elle est également en harmonie avec l’esprit de foi, tel qu’il est révélé dans 2 Corinthiens 4 :13 : « Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Ecriture ; j’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ! Nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons ».

Voici ma liste de « Plus jamais ça ».

Je ne confesserai plus jamais : « je ne peux pas » car « je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4 :13).

Je ne confesserai plus jamais le manque car « mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon richesse, avec gloire, en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :19).

Je ne confesserai plus jamais la peur, « car ce n’est pas un esprit de timidité (de peur) que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse » (2 Timothée 1 :7).

Je ne confesserai plus jamais le doute et le manque de foi car nous recevrons « la mesure de foi que Dieu a départie à chacun » (Romains 12 :3).

Je ne confesserai plus jamais la faiblesse, car « l’Eternel est le soutien de ma vie » (Psaume 27 :1) et que « ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté »(Daniel 11 :32).

Je ne confesserai plus jamais la domination de la maladie dans ma vie, car « c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris »(Esaie 53 :5).

Je ne confesserai plus jamais la servitude, car les Ecritures nous disent « là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Corinthiens 3 :17). Mon corps est le temple du Saint-Esprit.

Je ne confesserai plus jamais la condamnation, car « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ « (Romains 8 :1).

Je demeure en Christ ; ainsi je suis libre de toute condamnation. Je ne confesserai plus jamais l’inquiétude et la frustration car « je me) décharge sur lui de tous (mes) soucis, car lui-même prend soin de (moi) (1 Pierre 5 :7).

Plus jamais ça !

Que Dieu vous bénisse !

Je te ferai parvenir à un age avancé

Ecritures : Genèse 6 :3 ; Exode 23 :25-26 ; Psaume 90 :10 ; 91 :14,16

Vérité fondamentale : Refusons tout compromis de 70 à 80 ans : n’acceptons pas moins, ayons la foi en Dieu pour obtenir le maximum.

Si nous accomplissions la loi (Romains 13 :8) en observant le commandement que Jésus nous a donné – nous aimer les uns les autres (Jean 13 :34-35) – alors nous pouvons revendiquer la même promesse que les Israelites selon Exode 23 :25-26 : « Vous servirez l’Eternel votre Dieu ; Il bénira votre pain et votre eau » et « J’ECARTERAI LA MALA-DIE DU MILIEU DE TOI ». Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile ». JE TE FERAI PARVENIR A UN AGE AVANCE ».

Nous jouissons d’une alliance meilleure fondée sur de meilleures promesses. Si nous respectons cette alliance, les principes de l’Ancienne Alliance s’appliqueront-ils aussi à nous maintenant ? Je le crois.

L’expression : « Je te ferai parvenir à un âge avancé », Dieu n’a pas promis aux Israelites qu’ils ne mouraient pas. Il leur a dit qu’Il les ferait parvenir à un âge avancé. « Puisqu’il m’aime…je le rassasierai de longs jours » (Psaume 91 :14,16). Je sais que le Dieu «qui est plus qu’assez » déclare : « Je le rassasierai de longs jours ».

Cela ne veut pas dire que je doive mourir à un jeune âge même si un merveilleux serviteur de Dieu est mort à l’âge de 40 ans. Ce verset ne signifie pas les croyants vivront éternellement au ciel, car même les incroyants vivront pour toujours, mais ils passeront l’éternité dans un endroit et nous dans un autre.

Ce verset parle de longs jours ici-bas. L’attachement à Dieu (1 Timothée 4 :8,15) garantit la perpétuité – une longue vie. Les mots en hébreux pour une « longue vie » sont « les années de vies ».

En d’autres termes, « car ils augmenteront la durée de tes jours, les années de ta vie et ta paix » (Proverbes 3 :2), en te souvenant de la loi de Dieu et en gardant Ses commandements Vous saisissez sans doute que les années de votre vie sont conditionnelles.

Il s’agit, en effet, d’une promesse de Dieu, mais c’est à nous d’en récolter les bienfaits. Cela dépend de nous. La piété garantit la perpétuité. La Parole nous promet 70 à 80 ans (Psaumes 90 :10). Refusons tout compromis : n’acceptons pas moins, ayons la foi en Dieu pour obtenir le maximum.

Le nombre de nos jours est selon ce que David dit au Psaume 91 :16 : « Je le rassasierai de longs jours et lui ferai contempler mon salut ». Une longue vie est selon Psaume 90 :10 : « Le nombre de nos années s’élève à soixante-dix ans et, si nous sommes vigoureux, à quatre-vingts ans ».

Si vous atteignez l’âge de 70 ans et que vous ne soyez pas satisfait, continuez jusqu’à 80. Vivez jusqu’à ce que vous soyez satisfait. Et si, à 80 ans, vous n’êtes pas encore satisfait, continuez de vivre un peu plus longtemps. Jouir d’une longue vie pleine de bons jours dépend de nous bien plus que nous ne le réalisons. Rappelez-vous ce que Paul écrivit aux Philippiens 1 :21-24.

Pour Paul, vivre dans la chair était plus utile à l’Eglise parce qu’ainsi, il pouvait lui dispenser son enseignement et à être à son service. . . Le juste demeure ferme dans sa voie (Job 17 :9). En d’autres termes, il va marcher droit dans les voies de Dieu, et il se fortifiera de plus en plus.

Les justes se souviennent des anniversaires importants. « Pendant la fête…tu te souviennes toute ta vie DU JOUR… » (Deutéro-nome 16 : 3).

La plupart des gens se souviennent de l’anniversaire de leur naissance, comme votre père spirituel et pasteur principal Kapitao Mbombe ce dimanche 17 juillet 2016, 57 ans d’âge jour pour jour depuis le 17 juillet 1959.

Merci, Merci, Merci JESUS!

Que Dieu vous bénisse !

Gérez vos émotions

Ecritures : Esaie 26 :3

Vérité fondamentale : Nous avons besoin de prendre conscience de ce que nous possédons. Le savoir ne suffit pas : il faut agir en conséquence, pour que cela produise des résultats

La seule voie d’accès que le diable puisse emprunter pour pénétrer en vous, chrétiens et chrétiennes, c’est votre intelligence. Votre intelligence représente la porte de votre esprit.

Il n’est donc point surprenant que la Bible déclare : « A celui qui est ferme dans ses sentiments, émotions (pensées, selon d’autres traductions), Tu assures la paix… » (Esaie 26 :3). Il n’est donc point surprenant que la Bible déclare : « …tout ce qui est vrai…aimable… tout ce qui est raisonnable…soit l’objet de vos pensées » (Philippiens 4 :8).

Il se peut que certains faits soient exact, mais ils ne sont ni purs ni aimables, et notez-le bien, ne sont pas dignes de louange. Nous n’avons donc pas à y attacher nos pensées. Si nous le faisons, nous donnons accès au diable, car sa plus puissante arme est son pouvoir de suggestion.

L’une des armes les plus redoutables de Satan est la suggestion. N’a-t-il pas fait de suggestion à Eve : si Dieu ne voulait pas qu’elle mange du fruit défendu, n’était-ce pas parce que ses yeux s’ouvriraient et qu’elle deviendrait semblable à Lui ? Le diable séduisit Eve en disant : « Dieu a-t-Il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? (Genèse 3 :1). Et il lui montra le fruit qu’elle trouva bon.

Ses yeux communiquèrent l’information à sa tête, puis le diable injecta une pensée, une question, un doute dans son intelligence. « Pourquoi Dieu a-t-il dit : « Lorsque vous en mangerez, vous serez Dieu Lui-même » ? Et elle l’écouta.

Le seul chemin par lequel le diable puisse pénétrer en vous est celui de votre intelligence. Le diable s’efforce sans cesse de pénétrer la sphère de vos pensées. C’est la raison pour laquelle la Parole de Dieu nous enjoint de faire de ces choses « l’objet de nos pensées ». Amenez toutes pensées captives à l’obéissance au Christ, c’est-à-dire, amenez chaque pensée sous l’autorité de la Parole de Dieu. Faites-la fléchir devant l’infaillible Parole de Dieu.

Repoussez loin de vous avec les promesses de Dieu. Détruisez-la en ripostant : « Ainsi parle le Seigneur :… ». Renouvelez votre intelligence ! Apprenez à penser comme Dieu en ce qui concerne le salut, le pardon, la grâce, la maladie, la guérison, la délivrance, la bonté, l’amour et toutes les autres merveilles offertes dans la Bible. Dieu vous a pourvu d’armes puissantes pour gagner cette guerre au niveau de l’intelligence.

Il vous a donné sa Parole. Il vous a donné le sang de Christ ! Il vous a donné le nom de Jésus ! Tout comme la valeur du violon a grimpé de façon spectaculaire rien qu’en l’accordant, de même, votre propre valeur marchand peut augmenter de façon spectaculaire en accordant simplement votre quotient émotif avec les principes que nous étudions.

Le Quotient intellectuel n’est responsable que de 20% de notre réussite dans la vie. L’autre 80% de ce que nous accomplissons peut-être attribué à notre intelligence émotive. Notre quotient émotif, à la différence de notre quotient intellectuel peut-être amélioré n’importe quand au cours de notre vie. Ce qui signifie que nous pouvons contrôler 80% de nos réalisations. L’intelligence émotionnelle est 25 fois plus puissante que l’intelligence cognitive.

Le Quotient intellectuel financier est composé de 90% du quotient émotionnel et à seulement 10% d’information technique relative aux finances et à l’argent. La plupart des gens souffrent financièrement parce qu’ils permettent à leurs émotions de diriger leurs pensées.

Etant des « ETRES » humains ayant les mêmes émotions, mas ce qui fait la différence entre ce que nous « faisons » et ce que nous « avons » dans la vie réside dans notre façon de gérer ces émotions. Si les émotions d’une personne gouvernent ses pensées, alors ces pensées émotionnelles pourront souvent l’aveugler totalement.

C’est à cause de ses pensées émotionnelles instinctives que les gens réagissent au lieu de réfléchir. Si une personne ne peut maîtriser ses émotions, et nombreux sont ceux qui ne le peuvent pas, alors elle ne devrait pas amorcer la transition : quitter le côté gauche du quadrant du cash-flow (employé, travailleur autonome) et de vous installer dans les quadrants « P » et « I ». Le monde progresse en apprenant de ses erreurs.

Dans la vraie vie, ce sont les personnes qui font des erreurs, et qui savent en tirer les bonnes leçons, qui atteignent le sommet. Si vous acceptez d’apprendre au lieu de blâmer les autres, votre vie s’adoucira. C’est un principe du millionnaire.

Une personne qui ne peut gérer ses émotions ne peut gérer son argent.

Que Dieu vous bénisse !

Dieu veut que les croyants sachent ceci

Ecritures : Ephésiens 1 :17-18 ; Colossiens 1 :13 ; 1 Corinthiens 2 :6-7

Vérité fondamentale : Les croyants ne sont plus soumis à Satan parce qu’ils ont été délivrés de sa domination et de son autorité.

Vous pouvez enseigner ce que vous savez, mais reproduire uniquement ce que vous êtes. Pour vous préparer à favoriser le développement d’autrui, votre première tâche est de vous développer et de vous améliorer vous-même, car c’est absolument indispensable pour pouvoir aider les autres à en faire autant. On ne devient jamais riche tant qu’on n’a pas d’abord enrichi quelqu’un d’autre.

Quand vous enrichissez la vie de quelqu’un en l’aidant à se développer et à se charger de sa propre croissance, non seulement vous vous faites plaisir et vous lui apportez de la joie, mais vous augmentez aussi votre propre influence et sa capacité à toucher la vie d’autrui. Nous prenons soins des fidèles (tous) en les éduquant.

Nous les formons (plusieurs) en vue du travail et les formons en vue de la croissance personnelle pour leur développement (peu). Nous reproduisons par multiplication et non l’addition. Notre influence a un effet multiplicateur quand nous aidons ceux dont nous sommes le mentor à exercer eux-mêmes une influence positive sur la vie des autres en transmettant non seulement ce qu’ils ont reçu de moi Coach Dr. Kapitao (2 Timothée 2 :2), mais également ce qu’ils ont appris et glanés seuls.

Voilà le système. Les croyants ont vécu dans l’ignorance quant aux stratagèmes de l’ennemi et c’est ainsi qu’il a eu l’avantage sur eux. Mais l’Esprit de Dieu veut leur communiquer la sagesse et la révélation de la connaissance de Jésus et de Sa Parole, afin que les yeux de leur entendement soient illuminés et qu’ainsi, ils connaissent leur autorité en Christ. (Ephesiens 1 :17-18).

Dieu veut que les croyants sachent ceci : ils ne sont plus soumis à Satan parce qu’ils ont été délivrés de sa domination et de son autorité (Colossiens 1 :13). Il veut que le Corps de Christ sache ceci : nous ne sommes pas une Eglise défaite, mais sommes une Eglise triomphante. Nous devons régner dans la vie par Jésus-Christ parce que nous avons une position d’autorité sur le diable.

Quand les yeux de notre entendement auront été illuminés, nous pourrons occuper notre position d’autorité en tant qu’Eglise triomphante sur la terre. Le Corps de Christ a besoin d’avoir ses yeux illuminés afin de comprendre la défaite totale de Satan. Dieu veut que chaque croyant comprenne Sa sagesse : « Cependant, c’est UNE SAGESSE que nous prêchons parmi les parfaits (les matures… (1 Corinthiens 2 :6-7).

Ne laissez pas le mot « parfait » vous troubler. Un autre terme pour « parfait » est pleinement adulte ou mature. Nul n’est parfait dans la chair, mais Dieu attend de nous que nous grandissions spirituellement et devenions matures. Le but suprême de Dieu pour votre vie terrestre n’est pas votre confort, mais le développement de votre caractère. Dieu veut que vous croissiez spirituellement et que vous deveniez comme Christ (objectif de la maturité). Etre comme Christ, c’est transformer votre caractère et non votre personnalité.

Le développement de notre caractère (discipline personnelle) passe touours par un choix, et c’est la tentation qui nous en fournit l’occasion. Dieu se sert de la situation opposée à chaque fruit pour nous laisser le choix. Chaque fois que vous choisissez de faire le bien au lieu de pécher, vous ressemblez de plus en plus à Christ. Les dons vous permettent de faire des choses étonnantes, mais la personne peut être imparfaite, ce qui finira par causer des dommages. 1 Corinthiens 2 :6 nous apprend que Satan a été détrôné. La sagesse des chrétiens matures ou adultes, dont la compréhension a été illuminés par le Saint-Esprit, c’est qu’ils savent que Satan a déjà été détrôné et que le croyant a sur lui la victoire en Christ.

Laissons-nous pénétrer de cette réalité. Satan a été détrôné et dépouillé de son autorité, c’est une réalité que la sagesse que le Saint-Esprit s’efforce de faire passer dans le Corps de Christ- l’Eglise triomphante – grâce aux prières inspirées par l’Esprit de l’épitre aux Ephésiens.

L’une des raisons pour lesquelles les croyants ont tant de problèmes avec le diable est qu’ils tentent sans cesse d’agir par eux-mêmes au lieu de s’appuyer sur ce que déclare la Parole, à savoir que Jésus a déjà réglé le sort du diable. Cela signifie qu’ils ne mettent pas en pratique la Parole. Ils disent : « Déclarons la guerre au diable » et ils se mettent en tête de livre une sorte de combat contre lui.

Si Satan et ses cohortes ont été détrônés, pour quelle raison les armées des ténèbres dominent-elles tant de croyants ? De deux choses l’une : ou bien ils ne connaissent pas leur autorité en Christ, ou bien ils ne l’exercent pas. Ceux qui font encore la guerre au diable n’ont pas les yeux de leur entendement illuminés pour voir la sagesse de Dieu et ne sont pas encore parvenus à la maturité et ne sont devenus adultes dans la Parole.

Ce n’est pas moi qui le dis, mais la Bible (1 Cor.2 :6-7).

Que Dieu vous bénisse !

La Pentecôte

Écritures : Actes 2 :1-4

Vérité fondamentale : Le Baptême de l’Esprit est un don que tout croyant peut recevoir instantanément.

Avant le jour de la Pentecôte, Jésus dit à ses disciples : « …Restez dans la ville de Jérusalem jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut » (Luc 24 :49). Certains supposent que ce verset sert de formule biblique pour recevoir le Saint-Esprit. Si c’était vraiment une formule, nous n’aurions pas le droit d’en enlever le mot « Jérusalem ».

Jésus ne leur dit pas simplement d’attendre, de patienter, mais il leur commanda de rester à Jérusalem. Pourquoi pas à Bethléem ou à Jéricho ? Il fallait qu’ils restent à Jérusalem, car c’était là que l’église devait commencer. Revenons aux paroles par lesquelles Jésus a montré aux disciples comment démarrer leur ministère.

Juste avant de les quitter, il leur a en effet prescrit : « Ne partez pas et ne commencez pas encore à exercer votre ministère, parce que vous n’avez pas encore le bon équipement. Attendez à Jérusalem. Lorsque vous aurez reçu votre équipement, vous pourrez y aller ». Alors, si cela était vrai pour les apôtres qui avaient passé trois ans et demi avec Jésus, qui avaient entendu tous ses enseignements et vu tous ses miracles, ne pensez-vous pas que c’est également vrai pour vous et moi ?

Nous ne sommes pas faits pour partir et exercer un ministère tant que nous n’avons pas reçu l’équipement approprié. Ecoutez ce que Jésus dit dans Luc 24 :46-49 : « Et Il leur dit :…soyez revêtus de la puissance d’en haut. » Voici l’équipement : la puissance surnaturelle du Saint-Esprit. Il est dit la même chose dans Actes 1 :8, juste avant que Jésus ne soit enlevé au ciel et que les disciples ne le voient plus de leurs yeux naturels sur le mont des Oliviers.

Voici ses dernières paroles pour eux : « « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ». Bien qu’ils aient des nouvelles à annoncer, ils ne devaient ni sortir ni partir pour le faire avant d’avoir reçu l’équipement nécessaire à leur ministère.

Dans Hébreux 2 :3-4, l’auteur de l’épître insiste de nouveau sur l’équipement que Dieu a prévu pour son peuple : « Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté ? » C’est la volonté de Dieu que le témoignage de Jésus et le message de l’Evangile soient accompagnés par les dons du Saint-Esprit. C’est vraiment sa volonté.

Nous ne devons pas considérer les dons spirituels comme des gadgets, mais comme des outils ; et sans les outils, nous ne pouvons pas faire notre travail, remplir notre fonction. Un autre point, qui sera le dernier, pour nous équiper, nous avons besoin de l’aide des ministères que Dieu a donnés. Paul l’établit clairement dans Ephésiens 4 :11-12 : Et Il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère… »

La volonté de Dieu est donc que ses enfants soient équipés pour le travail qu’ils ont à faire ; et Il a placé, dans le corpos, certains ministères principaux dont la responsabilité est d’équiper le peuple de Dieu. C’est une raison supplémentaire qui montre combien il est important de faire partie du corps ; c’est dans le corps seulement que vous bénéficiez de ces ministères qui ont pour objet de vous équiper pour le service.

Nous avons donc besoin de l’équipement complet. Les cinq étapes qu’il vous faut franchir pour trouver le plan de de Dieu pour votre vie :

Premièrement, vous devenir une nouvelle création en Jésus-Christ.

Deuxièmement, vous devez présenter votre corps comme un sacrifice vivant sur l’autel de Dieu.

Troisièmement, vous devez être renouvelé dans votre intelligence, penser différemment (avoir des valeurs différentes, des buts et des objectifs nouveaux).

Quatrièmement, votre intelligence renouvelée vous conduira à votre place dans le corps, comme un radar guide l’avion sur la piste.

Cinquièmement, quand vous aurez trouvé votre place dans le corps, il faut que vous soyez correctement équipé de l’équipement surnaturel fourni par le Saint-Esprit, et qui nous est aussi donné par les ministères que Dieu a établis dans son corps.

D’après Actes 2 :1-4, les disciples n’attendaient que le jour de la Pentecôte. Ils ne recherchaient pas une expérience ; ils ne s’attendaient pas au baptême du Saint-Esprit. Sinon, la Bible aurait dit : « Lorsqu’ils furent prêts, le Saint-Esprit vint sur eux ».

La Parole de Dieu ne dit pas cela, mais elle déclare : « Le jour de la PENTECOTE… C’est ce jour qu’ils attendaient.

Le baptême de l’Esprit est un don que tout croyant peut recevoir instantanément. Les églises grandissent par la puissance de Dieu à travers la qualification des gens.

Devenez meilleur que ce que vous êtes aujourd’hui

Ecritures : Matthieu 7 :16-18

Vérité fondamentale : Jésus donne un test qui doit être appliqué à tout ministère : Vous les reconnaîtrez à leurs fruits.

Si vous voulez faire de votre organisation un lieu où les leaders dirigent et le font bien, vous devrez modifier votre approche à certains égards :

1) Plutôt que de diriger les gens et l’organisation, diriger les gens, dénicher des leaders et diriger l’organisation ;

2) De là, diriger les gens, former des leaders et diriger l’organisation

3) De là, diriger et déléguer des pouvoirs aux leaders tandis qu’ils dirigent l’organisation ;

4) Et enfin, servir des leaders, alors qu’ils dirigent l’organisation.

Ce que font les meilleurs leaders : aider les autres à réussir. Ils dirigent, délèguent des pouvoir et savent libérer la voie. Je crois en votre potentiel, tout autant que je crois au mien. Vous découvrirez votre but dans la vie en cherchant votre zone de force et en vous y tenant.

De même, vous ne pouvez vous développer au maximum de votre potentiel si vous travaillez continuellement hors de votre zone de force. Obéir à la passion qui vous anime est la clé qui vous permettra de découvrir votre potentiel, mais vous n’atteindrez jamais ce dernier si vous n’êtes pas à la poursuite de cette passion. Ma passion est d’aider les gens.

Le succès consiste en ceci :

a) se donner un but dans la vie ;

b) se développer au maximum de son potentiel ; et

c) semer des graines qui profiteront aux autres.

Pensez-vous avoir du potentiel ? Sûrement ?.

Un homme rêvait d’être chanteur, mais qui n’a jamais concrétisé son rêve. Il est mort avec la musique « l’intérieur ». C’est une bonne description d’un potentiel inex-ploité. Ne pas atteindre son potentiel, c’est comme mourir avec la musique cloîtrée à l’intérieur de soi. Vous avez le désir d’atteindre votre potentiel. Comment s’y prendre ? La réponse est la croissance.

Pour atteindre votre potentiel, vous devez grandir. Et pour croître, il vous faut être très déterminé à ce sujet. Bien qu’il faut devenir de meilleurs chefs de file, développer des équipes plus solidaires, il faut devenir une personne plus efficace et plus épanouie. Il vous faut juste être une personne désireuse de grandir et de devenir meilleur que ce que vous êtes aujourd’hui.

Chaque jour, en chaque circonstance et dans tous les domaines de notre vie, nous avons le choix de rester tels que nous sommes ou de chercher à nous améliorer, à vivre davantage de joie, d’espoir et de paix, tout en devenant meilleurs : meilleurs conjoints, meilleurs parents, meilleurs amis – bref, de meilleures personnes.

Que notre vie soit parfaite ou qu’elle soit en train de s’écrouler sous nos yeux, le fait est que nous voulons tous devenirs meilleurs. Nous voulons tous nous montrer plus efficaces au quotidien. Nous voulons mieux connaître Dieu, être de meilleurs conjoints, de meilleurs parents, de meilleurs amants, de meilleurs motivateurs, de meilleurs leaders dans nos collectivités, de meilleurs employés, de meilleurs patrons et directeurs ou entrepreneurs.

Dieu a semé au plus profond de nous un germe qui nous donne le désir de Lui ressembler davantage. Dans notre for intérieur, nous entendons une vois : « Tu es né pour faire mieux ; tu es destiné à atteindre des sommets qui dépassent celui où tu te trouves actuellement. Ne te contente pas de moins. Tu peux t’améliorer encore plus. Même si votre existence atteint à des sommets, il importe que vous ne vous laissiez pas gagner par la stagnation.

Dieu veut que nous grandissions toujours plus, afin qu’Il puisse agir davantage en nous et à travers nous. Il ne nous a pas créés pour que nous soyons moyens. Il ne souhaite pas que nous acceptions de « nous contenter » de ce que nous sommes. Il veut que nous continuions à nous dépasser que nous persistions à viser plus haut.

Mes enseignements sur ce sujet « le meilleur de vous-même » et les lois inestimables de la croissance vous y aideront à y parvenir. En apprenant ces lois et en les mettant en pratique, vous serez sur la bonne voie pour atteindre votre plein potentiel. Il faut prendre des leaders potentiels sous son aile, favoriser leur développement, les investir d’empowerment, partager avec eux les moyens d’exercer de l’influence, puis les laisser voler de leurs propres ailes, et formez de nouveaux leaders, vous semez les germes d’une plus grande réussite.

Que Dieu vous bénisse !